Création de la halle multifonctionnelle de Gannat (03)

Crédit photos : Benoit Alazard

Lieu : Champ de Foire, Gannat (03800)
Maître d’ouvrage : Mairie de Gannat
Maître d’oeuvre des espaces publics :
Luc Léotoing Paysage Urbanisme (mandataire)
+ Julie Jouvenel
+ ITC
Maître d’oeuvre spécifique de la halle :
Atelier du Rouget Simon Teyssou et associés
+ IGETEC
Responsable de projet : Thibault Deschatre
SDP: 250 m² dont 115m² extérieur couvert
Calendrier : Livré en 2020
Coût des travaux : Champ de Foire : 1 600 000€ HT | Halle : 470 000€ HT
Entreprises :
Fabrication des bardeaux de châtaignier : Le Tavaillon de l'Allier
Charpente, couverture en bardeaux et plafonds : Entreprise Griffet
Gros œuvre : Duprat SAS
Menuiseries extérieures acier et serrurerie : GS2A
Menuiseries intérieures : Menuiserie Bougerol
Plomberie : RDB ENERGIES
Électricité : Kolasinski
La halle multifonctionnelle s’installe à proximité du centre-ville, à l’Est de la place du Champ de Foire de Gannat. Elle s’inscrit dans le réaménagement de la place et de ses abords. L’édifice abrite dans son extrémité Nord un local associatif, ouvert sur la place et le terrain de pétanque. A l’opposé, le café-boutique éphémère s’ouvre entièrement sur l’espace extérieur et couvert. Entre les deux, se trouve le programme technique, une loge, des toilettes publiques, un local poubelle et un espace de stockage.
Réalisée par des entreprises locales, cette pièce nouvelle du foirail tire son caractère de sa toiture à quatre pans. La couverture est en bardeaux de châtaignier, traditionnellement employés dans l’Allier. Ce matériau issu de forêts locales est transformé par une entreprise d’insertion basée à moins de vingt kilomètres du projet. Le plafond est composé de lattes également en châtaignier. Ce long volume en bois se glisse sous les hauts platanes centenaires. Il repose sur une série de poteaux en acier galvanisé qui assurent la stabilité sismique de l’édifice. Le caractère industriel des profilés est détourné par le plaquage de l’âme en bois de châtaignier.
La nature mixte du programme a orienté le choix de matériaux laissés brut de finition. Ainsi, les murs banchés sont laissés visibles dans tous les locaux, permettant de se passer de toute intervention en second œuvre. L’association de ces matériaux confère à la halle un langage architectural hybride, à la fois brut et fin, permettant une appropriation culturelle et usuelle par les gannatois.
Christophe Fradier résume ainsi le projet : « De l’intérieur, le meilleur du moderne. De côté, une allure régionaliste des années 50. De face, les proportions de ces petites fabriques néoclassiques du début XIXème. »